Classifications

“La saison 2017-2018 a été le témoin de la mise en œuvre de 3 nouveautés :

  • Les nouvelles classifications des sportifs souhaitant participer aux compétitions Sport Adapté ;
  • Les nouveaux règlements généraux de la FFSA ;
  • Les nouveaux règlements disciplinaires construits par les Commissions Sportives Nationales et la Direction Technique Nationale ;

Précédemment, lors des compétitions Sport Adapté, les sportifs s’inscrivaient dans les divisions « D3 », « D2 », « D1 ». Ces divisions reflétaient les niveaux de performance des sportifs dans les activités. Ainsi, nous constations, dans chaque division, une homogénéité de performance mais bel et bien une hétérogénéité de déficience.

Si, en apparence, cette homogénéité de performance permettait aux rencontres compétitives de fonctionner, cela ne pouvait occulter de très nombreux problèmes d’iniquité entre les sportifs. En effet, certains sportifs, pourtant débutants, faisaient de bons résultats aux Championnats de France en D3, aux détriments de sportifs plus méritants et entrainés ; à l’inverse, certains sportifs pourtant très déficients, mais réalisant de belles performances ne parvenaient plus à s’adapter aux règlements de D2 voire D1 et ne pouvaient donc plus défendre leurs chances. L’objectif, à l’image du « modèle » valide, est bien de renverser ce paradigme : faire se rencontrer des compétiteurs avec des capacités homogènes mais aux performances sportives hétérogènes imputables aux nombres d’années de pratique, à l’entrainement…

Les nouvelles classifications ont permis également à la Fédération Française du Sport Adapté d’appuyer sa légitimité et sa spécificité au regard de sa délégation ministérielle et du public accueilli.

Après une saison, le principe des classifications a été plutôt bien accueilli par l’ensemble des protagonistes du Sport Adapté. Cependant, la FFSA doit poursuivre ses efforts de présentation et de pédagogie afin d’améliorer la compréhension de ces classifications. Le taux de participation aux diverses rencontres compétitives n’a globalement pas faibli et le nombre de licenciés reste stable.

Si, sur le plan éthique et philosophique, les classifications ne sont pas remise en question, la plus-value étant indéniable à tout point de vue, ce sont les Règlements des disciplines qui restent à améliorer pour proposer d’une part de réelles adaptations, en particulier aux compétiteurs AB afin de leur laisser la possibilité de s’exprimer et de pratiquer la compétition sans les instrumentaliser ; mais d’autre part, de proposer des modes de fonctionnement qui soient en cohérence avec les singularités disciplinaires et géographiques (niveaux, compositions d’équipe, possibilités infrastructurelles…)

La Ligue Sport Adapté Nouvelle Aquitaine a, dans ce sens, transmis en fin de saison un document à l’ensemble de ses associations Sport Adapté afin qu’elles puissent faire remonter les diverses remarques qui pourraient améliorer les règlements."

Rémi FOCCHANERE
Conseiller Technique Fédéral
Membre du groupe de travail sur les classifications

IDEES RECUES SUR LES CLASSIFICATIONS

« Les questionnaires sont intrusifs ! » :
NON : les questionnaires pour chaque sportif seront conservés au sein de l’association sportive Sport Adapté et ne seront pas à transmettre à la FFSA. A l’instar des autres documents médicaux !

« C’est trop long de remplir les questionnaires pour tout les résidents ! » :
NON : en équipe pluridisciplinaire, la passation du questionnaire demande environ 30 minutes. De plus, les classifications ne s’appliquent que pour les COMPETITEURS Sport Adapté ! Pour toutes les activités dites de Loisir, les sportifs n’auront pas besoin des classifications.

« Cela va compliquer les rencontres sportives Sport Adapté ! » :
NON : en sports individuels, il y aura 3 championnats : AB, BC et CD et seuls les meilleurs, à chaque rencontres compétitives iront jusqu’en finales ! En sports collectifs, il y aura 4 championnats : ABC Honneur et Excellence et BCD Honneur et Excellence. Donc, pas plus de catégories qu’auparavant mais une équité sportive respectée.

« Si je n’ai pas rempli le questionnaire, je pourrais quand même faire des rencontres Sport Adapté ! »
OUI : en effet, les classifications ne seront nécessaires que pour les compétitions Sport Adapté.

« Si je n’ai pas rempli le questionnaire, je pourrai quand même prendre ma licence ! » :
OUI : Lors de la prise d’une licence Loisir, la classification ne sera pas demandée. Lors de la prise d’une licence compétitive, il sera possible de répondre sur l’intranet fédéral « en cours » et de valider sa licence tout de même.

« Je dois refaire la classification pour chaque rencontre et pour chaque sport ! » :
NON : Les capacités intellectuelles des sportifs n’évoluent pas au jour le jour donc les classifications n’ont pas pour vocation d’être renouvelées constamment ! Une classification pourra être refaite pour un sportif si les accompagnateurs du sportif constatent des évolutions ou involutions dans les capacités de la personne.

« Les classifications et les nouveaux règlements généraux vont compliquer les prises de licences ! » :
NON : Lors de la prise de licence, il sera demandé comme précédemment : NOM, Prénom, date de naissance, date du certificat médical, contre indication, droit à l’image… en plus il sera demandé : catégorie d’âge et classification ! Cela simplifiera grandement l’inscription aux rencontres compétitives puisque pour un même sportif, la catégorie d’âge et la classe ne changera pas d’un sport à l’autre ! Plus besoin de se reporter à chaque fois aux règlements de chaque discipline !

Pièce(s) jointe(s)

Classifications FFSA (taille : 900 ko)

Haut de page